La vitamine C pour soulager vos douleurs articulaires?

Vous êtes ici

La vitamine C pour soulager vos douleurs articulaires?

La vitamine C pour soulager vos douleurs articulaires? Vraiment? Cela semble à première vur farfelu... mais c'est ce que suggère une récente étude! Explications... 

Premièrement, mentionnons quelques notions connues afin de nous mettre en contexte:

  • Les gens qui ont des douleurs lombaires chroniques ont régulièrement d'autres régions douloureuses... ceci peut suggérer une composante plus systémique, plus globale.
  • Les fumeurs ont plus de douleurs lombaires que les non fumeurs.
  • Les fumeurs ont de difficulté à utiliser la vitamine C qu'ils consomment, se traduisant par une conenctration moindre dans le sang pour une quantité similaire.
  • Un syndrome douloureux apparaissant parfois après une blessure ou une chirurgie, le syndrome régional complexe douloureux, peut parfois être prévenu par la consommation de vitamine C.
  • La vitamine C est essentielle pour la qualité du collagène, constituant principal des tendons, ligaments, et os.
  • La vitamine C est hydrosoluble, c'est-à-dire qu'elle se dissout dans l'eau et donc ne s'accumule pas dans le corps et doit ainsi constamment être renouvellée.

Ensuite, même s'il semble être farfelu de penser à une carence de vitamine C dans la société actuelle, sachez qu'il y a eu dernièrement une recrudescence des cas de scorbut! Ceci peut être dû à une surconsommation de malbouffe, l'alcoolisme, ou parfois tout simplement à une surcuisson d'aliments contenant pourtant de la vitamine C. En effet, la surcuisson dénature la plupart des vitamines. S'il y a possibilité de scorbut, imaginez la possibilité d'être en légère carence, sans être à risque de scorbut, mais qui est peut-être suffisante pour induire des problèmes musculosquelettiques si cette carence se maintient suffisamment longtemps.

Ainsi, à la lumière de ces informations, il est possible d'imaginer qu'une carence en vitamine C soit peut-être reponsable de problèmes musculosquelettiques. Des chercheurs ont décidé de vérifier les informations contenues dans une base de données américaine, où les pathologies musculosquelettiques sont documentées et où les résultats d'un bilan sanguin détaillé sont également détaillés. Ils ont ainsi pu observer qu'une association significative était présente entre un faible taux sanguin de vitamine C et la présence de pathologies musculosquelettiques.

Il faut noter toutefois que certains biais sont présents dans cette étude. Par exemple, la vitamine C étant hydrosoluble, le taux sanguin de vitamine C peut grandement varier selon la consommation quotidienne de certains aliments. Les résultats réflètent ainsi les valeurs au moment précis de la prise de sang et ne se représentent pas nécessairement la valeur moyenne des individus étudiés. Ainsi, de nouvelles études seront nécessaires afin de valider ces résultats, et des études contrôlées pourront être entreprises afin de vérifier l'impact réel d'une supplémentation en vitamine C sur les pathologies musculosquelettiques.

Notons que la prise de supplémentation en vitamine C n'étant pas dangeureuse pour la santé, du moins dans les doses généralement recommandées, il n'est donc pas nécessaire d'attendre de nouvelles études si souffrez de douleurs chroniques et désirez en faire l'essai!

http://www.bodyinmind.org/vitamin-c-back-pain/

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués*




À Propos de l'auteur


ERIC ROUSSEAU

EricPhysiothérapeute depuis 16 ans, Eric s'est tout d'abord spécialisé en thérapie manuelle. Il a acquis une solide expérience en douleurs musculo-squelettiques de toutes sortes. Par ailleurs, il détient les attestations de son Ordre Professionnel afin de pouvoir prodiguer des manipulations périphériques et vertébrales, en toute sécurité. Depuis quelques années, il a décidé d'orienter la plupart de ses lectures et formations continues vers l'évaluation et le traitement des céphalées, des problèmes temporo-mandibulaires, et autres douleurs faciales et à la tête. D'ailleurs, Eric a débuté une formation spécialisée d’envergure internationale, donnée par le Cranio Facial Therapy Academy (CRAFTA). Cette formation basée sur les évidences scientifiques est ouverte aux physiothérapeutes, dentistes et orthophonistes. Elle représente le consensus de plusieurs sommités, et intègre de façon avant-gardiste diverses sphères touchant l’évaluation et le traitement de cette zone complexe. Ceci permet évidemment d’avoir une compréhension approfondie des différentes problématiques douloureuses et de mieux comprendre les interrelations entre la région cervicale, l’articulation temporo-mandibulaire, les os du crâne, ainsi que les structures nerveuses faisant le pont entre toutes ces différentes régions anatomiques, trop souvent considérées de façon isolées, tout en ayant un regard sur la déglutition, les parafonctions et l’occlusion, notamment. Eric participe également à des projets de recherche dont les résultats sont publiés dans des journaux avec revue par les pairs sur le sujet du syndrome d’apnées obstructives du sommeil. Ceci lui permet notamment de mieux comprendre les liens complexes entre douleur, sommeil, morphologie cranio-faciale ainsi que physiologie des voies aériennes supérieures.

Pour plus de détails sur le cheminement de Eric, veuillez consulter son curriculum.